HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

Créativité et numérique à l'école - Questions vives en éducation

Dernière mise à jour le 9 mai 2019

Mardi 18 juin, de 8h à 14h, à la HEP Vaud, le Centre de soutien à la recherche organise une demi-journée d'études cantonale sur les questions vives en éducation.

Cliquez pour télécharger le flyer

Les développements technologiques mais aussi ceux du monde du travail, voire de l’exercice de la citoyenneté ont eu des effets sur les attentes des sociétés en ce qui concerne l’éducation et la formation. Il ne s’agit plus seulement d’y construire des savoirs pérennes mais aussi des dispositions face aux apprentissages. Ce changement paradigmatique traduit une plus grande porosité entre, d’une part, les espaces de l’éducation et de la formation et d’autre part ceux de l’activité économique et politique. Il a non seulement des effets sur les élèves et les étudiants mais aussi sur leurs formateurs et leurs enseignants de même que sur les institutions éducatives et de formation. Quelles sont les images que les acteurs politiques, mais aussi plus directement ceux de l’école se font de ces questions? Et, comment ces représentations des problèmes prioritaires se contruisent-elles et influent-elles sur les choix des politiques et des moyens à mettre en œuvre pour pour répondre à des demandes hétérogènes, souvent urgentes et parfois contradictoires?

L’accélération des changements sociaux et la montée des incertitudes ont ainsi donné place à une complexité croissante qui touche la recherche en éducation et engendre la nécessité de renforcer des équipes inter- ou pluridisciplinaires. Les différents types d’enjeux de recherche peuvent en effet apporter des réponses hétérogènes, souvent complémentaires, pour faire progresser l’ensemble du système éducatif, universitaire et de formation. Ainsi comment construire des recherches collaboratives entre les acteurs.actrices de la recherche, du terrain et de la formation afin que l’ensemble de ces publics puissent conjointement comprendre, soutenir et faire évoluer les questions vives de l’apprentissage et la formation tout au long de la vie?

C’est à ces questions que cette rencontre aimerait répondre en suivant quatre axes que l’évolution des sociétés a particulièrement transformé dans les espaces éducatifs et de formation.

1 - Les technologies numériques dans les écoles

L’entrée du numérique à l’école n’est plus une question, mais une évidence. Si le panorama des technologies disponibles pour l’éducation et la formation est vaste, les questions concernant leur impact le sont tout autant, qu’il s’agisse des visées des institutions éducatives ou des acteurs et de leurs pratiques. Quels outils technologiques sont à disposition de l’enseignant, et comment peut-il se l’approprier? Comment intégrer les technologies dans un enseignement numérique tant éthique que responsable? Comment favoriser les apprentissages ainsi que l’appropriation de savoirs? Quel est le rôle des enseignants dans le développement d’un esprit critique face aux technologies?

2 - Savoirs, compétences et publics 

La recherche en éducation sous ses différentes formes, qu’elle soit de type empirique et/ou expérimentale, appliquée et/ou fondamentale, favorise la construction dynamique des différents types de savoirs. Les savoirs et compétences ne sont pas figés, mais ils évoluent aussi grâce aux choix de mises en œuvre dans l’agir professionnel et, plus précisément, grâce aux retours effectués a posteriori sur l’action. Par ailleurs, la recherche, comme la formation, jouent un rôle clé dans le processus de professionnalisation.

Dans la même logique, les compétences se transforment au fur et à mesure que les acteurs renforcent leurs expériences vécues sur le terrain et leurs savoirs. De plus, l’on ne peut aborder les notions de savoir ou de compétence sans sans prendre en compte les contextes ni sans se référer aux concepts d’estime de soi, d’autorégulation émotionnelle, de sentiment de compétence, de créativité, de collaboration, …. L’ensemble de ces éléments ajoute des enjeux qui touchent à la transmission des savoirs, à la construction des compétences et des identités pour les élèves et les professionnels. Mais ce débat touche aussi aux questions de l’évaluation, la diplômation et à la certification.

3 - Diversité et inégalités

L’importance des inégalités dans les mondes scolaires et de la formation ne fait plus débat. L’ensemble des chercheur.e.s s’accorde à dire que les inégalités restent un des problèmes majeurs auxquels l’école et la formation doivent faire face pour construire une société plus juste. De plus, les linéaments de ce problème crucial sont complexes et multifactoriels. Nombre de questions demeurent, par exemple, sur les imbrications des différents types de caractériques sociales et leurs effets sur la réussite scolaire, les choix d’études ainsi que les trajectoires professionnelles qui en découlent. Comment les différentes configurations des appartenances sociales, culturelles, migratoires, le handicap, les déficiences ou le sexe influent-elles sur la réussite? Comment aller vers une situation qui permette au mieux à toutes et d’éducation et de formation ils et elles étudient? S’agit-il de développer des politiques compensatoires, de favoriser la reconnaissance d’autres types de savoirs que ceux qui sont construits dans le cadre scolaire et/ou de viser avant tout à la maîtrise d’un bloc de connaissances de base? Faut-il appeler de nos vœux des politiques de la diversité et/ou des politiques de l’égalité, et si oui, qu’implique pratiquement l’usage de ces différents termes?

4 - Professions éducatives

De plus en plus souvent considérés comme des médiateurs en direction des savoirs et des connaissances, les personnels enseignants ont vu progressivement leur statut et leur prestige transformés dans un contexte où le fonctionnement des institutions s’est modifié. Là aussi, les expications sont multifactorielles. Parmi les plus communément citées, on peut relever l’importance du développement des technologies numériques et la multiplication des lieux –réels ou virtuels- d’acquisition des savoirs, l’allongement des études, la massification de l’enseignement supérieur et sa féminisation ainsi que le développement de la Nouvelle Gestion Publique, parfois mise en œuvre parallèlement à des politiques d’austérité et dans certains pays par un recours plus large à des personnels au statut précarisé. Pouvant être porteuses de processus de développement professionnel, ces transformations peuvent aussi aboutir à des situations de disqualification relative, voire créer des pénuries de personnel qualifié.

Le recherche en éducation s’accorde ici aussi à penser que les effets de tels changements sont loin d’être identiques à tous les degrés du système d’éducation/formation (SEF) et pour tous et toutes les enseignants. Il s’agit ainsi par exemple de comprendre comment les différents groupes de personnel enseignant font face à de tels changements mais aussi quels types de rapports à leur formation et à leurs institutions les rendent plus efficients. De la même façon que l’on doit encore comprendre précisément comment les choix respectivement faits par les enseignants s’articulent aux programmes d’études et aux publics étudiants. Les éléments constitutifs d’une culture professionnelle partagée sont-ils les mêmes dans tous les degrés du SEF ou les processus de construction des identités professionnelles varient-ils selon l’âge et la formation des élèves? Ne sont-ils pas au contraire dépendant des caractéristiques sociales des enseignants et des places faites au professions éducatives au sein du monde du travail?

Programme

8h30 - 9h00         Accueil café croissants
9h00 - 9h15         Mot de bienvenue et présentation du CCR
                            Guillaume Vanhulst, recteur de la HEP Vaud
9h15 - 9h30         La recherche dans les institutions partenaires
                            Bruno Suchaut URSP
                            Isabelle Capron Puozzo, HEP Vaud
                            Jean-Philippe Leresche, UNIL

9h30 - 10h30      Conférence
                            Savoirs et politiques
                            Farinaz Fassa
10h30 - 10h45    Pause
10h45 - 11h15    Conférence
                            Cesla Amarelle, Conseillère d'état
11h15 - 12h15    Conférence
                            Evaluer la créativité à partir d'activités de robotique
                            pédagogique

                            Margarida Romero
12h30 - 14h00    Repas

Informations pratiques

Les questions vives en éducation
Mardi 18 juin 2019 - 8h-14h
Salle C33-229, HEP Vaud
Avenue de Cour 33 – 1007 Lausanne

Frais d'inscription: CHF 30.- par personne.

Aucune place de parc disponible
Bus 1 ou 25 direction Maladière: arrêt Beauregard
Métro M2 direction Ouchy: arrêt Délices

Inscriptions

Accéder au formulaire d'inscription

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page