HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

Les différences entre élèves en éducation physique: un regard à 360 degrés!

Dernière mise à jour le 4 octobre 2020

Les chercheurs, les enseignants, et tous les autres professionnels de l’éducation physique en Suisse et à l’international sont invités à participer ou soumettre leurs propositions de communication pour cette 2e biennale centrée sur les différences entre élèves en éducation physique. Au vu de la situation liée au COVID-19, la 2e Biennale romande de la recherche en éducation physique est reportée au 21 mai 2021.

Un des principaux enjeux des enseignants d’éducation physique est de favoriser l’égalité des chances en donnant la possibilité à chaque élève, indépendamment de son sexe, de son origine sociale et culturelle, de ses difficultés ou de son handicap, de développer pleinement ses compétences. Cette 2Biennale a pour ambition de réfléchir à la mise en place d’approches tant pédagogiques que didactiques en éducation physique qui permettent de prendre en compte les différences entre élèves et la mise en place d’un enseignement inclusif et différencié. 

Contexte de l’éducation physique dans le canton de Vaud

Alors que l’intégration des élèves à besoins spécifiques depuis la fin des années 1990 portait la focale sur le déficit d’une personne en rapport à une norme, l’école à visée inclusive ouvre, elle, le droit à la singularité, à la différence. Là où l’intégration n’interrogeait que la norme établie, l’inclusion fait varier cette dernière pour y inclure toutes les singularités. Ainsi, la différence devient la norme (Vienneau, 2006).

Ce changement profond de paradigme est en lien avec la loi scolaire vaudoise de 2012 qui prescrit que chaque enseignant différencie son enseignement pour le rendre accessible à tous les élèves et avec le nouveau concept cantonal 360 degrés qui coordonne et met en œuvre des mesures spécifiques pour les élèves des établissements ordinaires de la scolarité obligatoire. Certains spécialistes recommandent de veiller «à ce que la pédagogie différenciée se conjugue avec une pédagogie de groupe soucieuse de lien social» (Garel, 2010, p. 161), ce vers quoi tend le Concept 360 en donnant de l’importance au «groupe classe» (Concept 360, propos de Mme Cesla Amarelle).

La plupart du temps les enseignants d’éducation physique sont les premiers à expérimenter l’inclusion d’un élève à besoins spécifiques (Alquraini & Gut, 2012). Souvent, cette discipline est vécue positivement, car elle permet l’accès à une communauté de plaisir avec les élèves ordinaires (Turpin et al., 1997). Les recherches montrent également que l’environnement de l’éducation physique est favorable à la mise en place de solutions didactiques visant l’inclusion (O’Brien, Kudláček, & Howe, 2009) et qu’elle possède également un fort pouvoir de socialisation favorisant les relations interpersonnelles positives entre les élèves (Qi & Ha, 2012). A contrario, l’éducation physique est également un milieu encourageant les activités compétitives et les mesures de performance, ce qui peut amener certains élèves en difficulté à un certain isolement social (André, Deneuve, & Louvet, 2010). 

Cette rencontre donnera l'opportunité d'échanger des idées, des pratiques, des résultats entre des enseignant·e·s d’éducation physique, confrontés à ces questions au quotidien et qui mettent en place des solutions face aux problèmes rencontrés en classe et des chercheurs qui étudient ces phénomènes et proposent des pistes d’action pour améliorer les interventions en classe ou les formations. Ces échanges pourront aboutir au développement de futures collaborations en recherche entre les praticiens et les chercheurs, et de nouvelles perspectives de formation, toujours dans le but d’améliorer la prise en compte des différences entre élèves en éducation physique. 

Dans ce cadre, nous avons le plaisir de vous proposer deux conférences afin d’ouvrir les débats sur les thématiques et problématiques concernées:

Claudia Verret – «L’éducation physique un levier à l’éducation inclusive? Portrait d’une enquête québécoise sur les représentations et les pratiques éducatives d’enseignants du primaire et du secondaire»

Nicolas Margas – «Les effets sociaux de l’engagement corporel: processus, ambivalence, et développements face à la problématique de l’inclusion scolaire»

Appel à communication

Pour les détails sur les formats de communications possibles, merci de consulter l'appel à communication disponible au bas de cette page au format PDF.

Merci d'envoyer vos propositions de communication via ce formulaire.

Date limite des soumissions: 1er février 2021
Retour des expertises: 1er mars 2021

Informations

Pour cette édition, nous optons à ce jour pour une formule hybride, dans la mesure où les conditions sanitaires nous permettraient de tenir la biennale dans l’enceinte de la HEP Vaud. Autrement, la biennale sera entièrement virtuelle.

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page