HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

Agir face au sentiment d'impuissance

Dernière mise à jour le 29 mai 2018

L'enseignement et le travail social: deux corps de métier souvent confrontés à des situations difficiles, de nature à remettre leur rôle et leur identité professionnelle en question. Par le croisement des regards qu'il propose, le congrès "Agir face au sentiment d'impuissance" vise à l'enrichissement mutuel de ces deux domaines d'activité. Cet événement, organisé par l'UER AGIRS, se tiendra à la HEP Vaud du 13 au 15 février 2019.

Cliquez pour télécharger le flyer

Enseignement et travail social: deux domaines distincts, mais présentant suffisamment de similitudes pour réunir ces deux champs professionnels dans le cadre de ce congrès. Deux corps de métier qui se trouvent fréquemment confrontés à des situations difficiles, qui viennent questionner les professionnels sur leur rôle, leur implication et par là-même, sur leur identité professionnelle. 

Différentes études provenant de ces deux secteurs donnent à voir l'importance des éléments contextuels (climat scolaire, dispositifs mis en place, attentes, répartition des richesses,  politiques sociales..), ainsi que des dimensions liées aux personnes (surcharge, pression, perte de repères, part de l'éducation, vulnérabilités, troubles psychiques...), dans les problématiques rencontrées: difficultés scolaires, discrimination, précarité, syndrome post-traumatique, désaffiliation sociale, marginalisation, dépendances, maltraitance… 

Entrer dans une logique d'action

L'accompagnement des personnes concernées se fait souvent dans une logique d'évaluation des "manques" ou des "déficits". Les professionnels vont s'engager à combler ces lacunes, souvent considérées comme relevant de la dimension personnelle.

La réflexion proposée lors de ce congrès est de porter un autre regard sur ces réalités. Il s'agira d'entrer dans une logique d'action, sur la base du pouvoir d'agir des acteurs et de son développement, en lien avec les ressources à disposition. Sont concernés: élèves, familles, personnes accompagnées, membres du corps enseignant, équipes éducatives et travailleurs sociaux, personnels de direction et d’encadrement, étudiants, secteur associatif, formateurs et chercheurs. Comment restaurer le mouvement dans des situations bloquées? Comment s'affranchir des obstacles qui génèrent un sentiment d'impuissance chez les acteurs concernés?

Vers de nouvelles alliances éducatives

Dans les métiers de l’humain, les professionnels sont appelés à prendre des décisions qui sont parfois lourdes de conséquences pour les bénéficiaires. Cet accès au pouvoir de décision sur la vie d'autrui est plus ou moins important et fréquent, selon les professions et les contextes. Dans une même situation, le choix de la décision est parfois partagé par plusieurs acteurs, ou partenaires, porteurs de valeurs plus ou moins semblables et de cultures professionnelles différentes. L’entrée du social dans l’école amène ses acteurs à redéfinir les territoires et renégocier les fonctions éducatives en termes de partage du travail et de traitement de la difficulté dans une redéfinition des missions de chacun vers de nouvelles alliances éducatives. Ceci peut générer des situations plus ou moins difficiles, voire conflictuelles. Comment faire face à leur complexité? Comment gérer ce pouvoir et le partager? 

Changement de paradigme et regards croisés

L'approche centrée sur le développement du pouvoir d'agir des personnes et des collectivités est en plein essor, principalement dans le monde du travail social; mais elle est également pertinente pour d'autres champs, notamment celui de l'enseignement. Est-ce-un outil ou une méthode qu’on sort de sa boîte selon les besoins ou les situations, l’énergie nécessaire ou disponible? Yann Le Bossé est catégorique en répondant par la négative. Le succès de ce qu’il propose tient entre autres à un changement de paradigme, en ce qui concerne la posture de l'intervenant et sa démarche, prenant en compte les personnes concernées dans la résolution des situations qui leur posent problème. Cette approche apporte une vision alternative à ce qui est généralement proposé pour faire face aux situations difficiles. Considérant qu’il s’agit d’une approche et d’une posture, comment étayer le fait qu’il s’agisse d’un changement de paradigme qui fait sens dans le quotidien des professionnels et des personnes concernées?

Prendre conscience des éléments qui constituent notre monde de références, qui définissent notre vision du monde et de l’autre, s'avère essentiel pour les professionnels de la relation, qu'elle soit d'ordre pédagogique, social, ou encore thérapeutique. Le croisement des regards prévu dans le cadre de ce congrès favorisera la mise en lumière des référentiels des participants et leur enrichissement mutuel.

Inscriptions

Accédez au formulaire d'inscription
Délai d'inscription: 15 janvier 2019

Informations pratiques

Du 13 au 15 février 2019
Aula des Cèdres, HEP Vaud
Avenue de Cour 33 bis, 1007 Lausanne

Renseignements: uer-agirs(at)hepl.ch

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page