HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

Alain Huck: une œuvre mélancolique et teintée de mystère

Dernière mise à jour le 29 septembre 2015

Les cimaises du 6ème accueilleront en octobre une œuvre d'Alain Huck: "ancholia, ancholiae". En parallèle, l'équipe de l'art à l'œuvre vous invite à un atelier de dessin à la gomme, le mardi 27 octobre.

"ancholia, ancholiae" d'Alain Huck

Une surface noire tracée de blanc. La lumière surgit d’un paysage abstrait, laissant à nos sens toutes les possibilités d’interprétation. Est-ce un visage surgissant d’un miroir strié, un animal étrange se cachant dans les hautes herbes ou une architecture improbable se reflétant dans un marais? Le titre, ancholia, ancholiae nous permet encore une nouvelle interprétation, celle de glisser à l’intérieur de soi et de chercher ainsi la définition d’un sentiment face à une image. Étymologiquement, mélancolie est exactement restitué par «bile noire» ou «humeur noire».

La mélancolie est d'abord vue comme un trouble des humeurs au sens grec développé par Hippocrate et elle correspond à ce qu'on appelle aujourd'hui en psychiatrie l'état dépressif, un sentiment d'incapacité, un non-savoir de la volonté, une absence de goût de vivre. Le terme prend son sens ici dans l’état existentiel qu’on retrouve chez les écrivains, poètes, artistes ou intellectuels. Mais l'ancolie, c’est aussi une fleur liée à la tristesse, la solitude ou la folie, qui est devenue le symbole de la mélancolie en raison de son port de tête baissé.

Le fusain et le dessin

Alain Huck pratique principalement le dessin. Un dessin virtuose, au fusain, qui, à partir de plusieurs images sources, propose des compositions envoûtantes dans lesquelles le regard peut voyager longtemps: un processus de mémoire où se superposent et s’enchevêtrent les expériences de la vie. L’artiste développe une technique à partir de documents manipulés et transformés grâce à l’ordinateur, agrandis au carré, puis projetés sur une feuille placée à la verticale sur un mur. Vient alors le geste du dessinateur qui noircit le papier au fusain, avec ses apparitions, ses effacements, ses jeux d’ombres et de lumière, son voile hallucinatoire.

Le fusain est depuis le 19ème siècle un outil de dessin simple et utilisé dans le dessin d'art, les études, les esquisses: il est bon marché et permet d'obtenir des noirs très profonds, des tracés précis, fins ou au contraire très larges, selon la façon dont il est utilisé. L'excès de poudre s'enlève d'un coup de chiffon pour laisser un dessin léger ou les traces laissées par le fusain naturel peuvent être enlevées ou atténuées avec une gomme mie de pain.

Une exposition, un livre, et des références

Cofondateur de l'espace M/2 à Vevey, Alain Huck (né en 1957) a participé au dynamisme de la scène artistique suisse depuis les années 1980. Il est le lauréat de plusieurs prix. Ce travail prend ancrage dans l’exposition personnelle de l’artiste au centre culturel suisse de Paris en 2012. A cette occasion, il publie un livre d’artiste où il crée une narration qui se rapproche de celle de ses dessins et dans laquelle on se perd. Les références sont présentes dans son travail comme celle à la gravure «mélancolie» d’Albrecht Dürer (1514).

Informations pratiques

Date: 1er octobre au 31 octobre 2015
Lieu: A l’entrée du couloir du 6ème 
Titres: Ancholia Ancholiae
Artiste: Alain Huck

Format: Format image: 69 x 102 cm  Format papier: 77 x 110 cm
Support: Hahnemühle Photo Rag 308 gm2
Technique: Impression jet d'encre pigmentaire 
Provenance: Collection UER Art et technologie
Mention particulière: Tirage à 38 exemplaires

Atelier

Le mardi 27 octobre de 12h15 à 13h45, en salle 614, l'équipe de l'Art à l'œuvre vous invite à un atelier de dessin à la gomme. 

Inscription par mail auprès de nicole.goetschi-danesi(at)hepl.ch.

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page