HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

Former à enseigner en classes d'accueil: entre innovations et besoins du terrains

Dernière mise à jour le 23 janvier 2019

Accueillir, orienter et enseigner la langue de scolarisation sont les clés primordiales à l’intégration d’un élève issus de la migration. Aussi faut-il savoir adapter les outils de la formation dans le but de mieux répondre aux besoins du terrain. En s’appuyant sur ces axes, l’UER Didactique du français organise le jeudi 31 janvier 2019 une journée d’étude sur l’enseignement en classes d’accueil.

Cliquez pour télécharger l'affiche

Qu’on les nomme classes d’accueil, classes d’intégration ou classes d’initiation pour élèves issus de la migration selon les espaces géographiques ou politiques, les structures responsables de l’insertion des primoarrivants sont devenues indissociables de tout contexte scolaire. Elles offrent un cadre sécurisant, elles construisent des ponts entre le pays d’origine et le pays d’accueil, elles luttent contre les phénomènes d’exclusion notamment par l’apprentissage de la langue de scolarisation, et contribuent par conséquent à la construction d’une société plurielle et multiculturelle.

Le mandat assigné aux enseignants qui y travaillent est complexe, car il oblige un investissement important qui intègre l’ensemble des dimensions liées à la migration: l’histoire de vie de l’apprenant, son cursus scolaire, ses capacités scolaires. À cela s’ajoutent des propositions didactiques et des outils d’enseignement souvent hétérogènes et composites. Et l’analyse des pratiques effectives montre que l’intégration linguistique des primoarrivants se fait par tâtonnements selon des logiques expérientielles. Certes, cet éclectisme méthodologique permet une adaptation aux besoins et aux capacités des apprenants, mais sa légitimité, sa pertinence et sa cohérence reposent sur une formation des maitres qui réponde aux exigences du terrain. Depuis les mouvements associatifs et bénévoles, avec une forte connotation militante, des années 70 à l’engagement de professionnels de l’éducation sensibilisés aux problématiques des migrations dans les années 80, comment se caractérise la formation des enseignants en classes d’accueil? Quels enseignements peut-on tirer des expériences des centres de formation «pilote» en France ou de celles plus récentes provenant du contexte romand?

Trois axes composent cette journée d’étude:

  1. Les prescriptions relatives à l’enseignement en classes d’accueil; le triple mandat : enseigner la langue de scolarisation, accueillir et orienter;
  2. Les dispositifs de formation, les outils de formation susceptibles de mieux répondre aux besoins du terrain;
  3. Les emprunts provenant des didactiques des autres langues transférables au contexte de la formation à l’enseignement du français en classes d’accueil.

Inscriptions

Entrée libre mais inscriptions obligatoires
Accédez au formulaire d'inscription

Informations pratiques

Jeudi 31 janvier 2019
Salle C33-520, HEP Vaud
Avenue de Cour 33
1007 Lausanne

Aucune place de parc disponible
Bus 1 ou 25 direction Maladière: arrêt Beauregard
Métro M2 direction Ouchy: arrêt Délices

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page