HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

Conférence: Changements climatiques: entre sciences, croyances et fake news

Dernière mise à jour le 12 octobre 2017

Le mardi 28 novembre 2017, à 18h30, Martin Beniston, Professeur honoraire à l'Université de Genève, tiendra une conférence à la HEP Vaud sur les changements climatiques. Il reviendra sur le climatoscepticisme et jettera un éclairage sur les frontières entre sciences, croyances et fake news, rendues de plus en plus floues par l'avènement des réseaux sociaux et de l'information instantanée.

Cliquez pour télécharger le flyer

La question des changements climatiques a révélé le clivage entre une science se voulant rigoureuse et de nombreuses dissensions exprimées bruyamment par les représentants du monde politique, économique, et du grand public. Le terme de climatosceptique, né dans les années 1990, a connu un essor certain, relayé par des médias souvent plus intéressés par la controverse que par le fondement scientifique. Ce phénomène s’est amplifié avec l’avènement des réseaux sociaux et de l’information instantanée, mais rarement pondérée, de l’Internet.

Aujourd’hui, tout un chacun pense pouvoir devenir l’arbitre d’une problématique hautement complexe, mais simplifiée à outrance par des tweets de 140 caractères qui, dans l’esprit de nombreuses personnes, ont autant de poids que des décennies de recherche fondamentale. Parmi ces tweets, on relève de plus en plus des «fake news» qui contribuent à semer encore plus le trouble parmi de nombreuses personnes.

Le climatoscepticisme et les travers du monde académique sous la loupe

Martin Beniston reviendra sur le climatoscepticisme, parfois ancré dans une rhétorique scientifiquement non fondée, souvent influencé par de puissants lobbies. Avec une stratégie cherchant à semer le doute jusqu’à proférer des insultes et menaces à l’encontre des chercheurs, le climatoscepticisme a réellement freiné le monde politique dans sa quête d’une solution urgente à la question climatique. Martin Beniston se penchera également sur certains travers du monde académique, où les scientifiques ne sont donc pas toujours au-delà de tout reproche: souvent élitistes, parfois trop alarmistes, nombreux sont les chercheurs qui ne se donnent pas la peine de répondre aux légitimes questions du public. Dans ce contexte général très houleux, on peut se poser la question: est-ce que «Croyance» (dans le sens de «croire savoir») est en passe de remplacer «Science»?

Martin Beniston, invité par l'UER Didactiques des sciences humaines et sociales de la HEP Vaud, est professeur honoraire à l'Université de Genève. Il a dédié 30 ans de sa vie à la recherche scientifique sur le climat. Ancien Directeur de l'Institut des sciences de l'environnement de l'Université de Genève, Martin Beniston a reçu le Prix Nobel de la paix en 2007 avec le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

Informations pratiques

Mardi 28 novembre 2017 à 18h30
HEP Vaud, salle C33-229
Avenue de Cour 33, Lausanne
Entrée libre

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page