HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

Projets de recherche du laboratoire LirEDD

Plusieurs recherches sont menées actuellement par les membres du LirEDD.

 
Éducation en vue du développement durable, disciplines scolaires et approches de la complexité: quels outils de pensée?

Descriptif
La recherche vise l'exploration de processus d'enseignement-apprentissage qui favorisent le développement de la pensée de la complexité chez des élèves des degrés obligatoires et postobligatoires, dans le cadre de démarches relevant de l'éducation en vue d'un développement durable. Des approches didactiques aptes à favoriser ce type de pensée dans différentes disciplines scolaire et dans une perspective interdisciplinaire sont étudiées, développées, mises en œuvre et analysées. La recherche est menée en étroite collaboration avec des enseignants partenaires (recherche collaborative) ; les données sont recueillies auprès de ces derniers et de leurs élèves, dans des classes des degrés 9 à 11 HarmoS (élèves de 13 à 15 ans) et postobligatoires (15 ans et plus). 

Équipe de recherche
Philippe Hertig, Julien Bachmann, Lara Bolzman, Etienne Honoré, Alain Pache, Florence Quinche, Lucien Reymondin Reinberg (HEP Vaud)

Patrick Roy, Bertrand Gremaud, Regula Grob, Justine Letouzey Pasquier, Carole Wuichet (HEP Fribourg)

Philippe Jenni (UNIGE)

Début du projet
Septembre 2018

Fin du projet
Août 2021

 
A rounder sense of purpose II

Descriptif
Ce projet européen - de type Erasmus+ - a pour but de travailler sur les compétences nécessaires à l'enseignant, dans le cadre d'une éducation en vue d'un développement durable (EDD). Il vise en particulier l'adaptation d'un référentiel de douze compétences aux objectifs de développement durables de l'UNESCO. Il devrait par ailleurs aussi permettre d'identifier des critères d'évaluation pertinents dans le cadre de la formation des enseignant.e.s. Enfin, il chercher à favoriser la diffusion à large échelle de cette approche centrée sur le développement de compétences et de nouveaux dispositifs pédagogiques. 

Le site de l'équipte de recherche est disponible à l'adresse suivante: https://aroundersenseofpurpose.eu

Equipe de recherche
Alain Pache, Nadia Lausselet (HEP Vaud)

Début du projet
Août 2018

Fin du projet
Juillet 2021

 
Former les élèves à imaginer le monde de demain dans une perspective d'éducation à la durabilité et de géographie scolaire. Développer la compétence de la créativité par l'étude de l'aménagement des cours d'eau

Pour faire face aux enjeux de l’Anthropocène, la jeune génération doit acquérir de nouvelles compétences pour développer un modèle sociétal innovant basé sur une durabilité forte (Curnier, 2017). Depuis les années 2000, l’éducation en vue d’un développement durable (EDD), dont les finalités vont dans ce sens, apparait progressivement dans les plans d’étude et de manière transversale dans le PER. Néanmoins, cette éducation se trouve actuellement confrontée à divers défis liés notamment à la forme scolaire, aux compétences ou valeurs enseignées (Pache, 2017). Le curriculum romand comprend également la compétence de la créativité parmi ses prescriptions. Cette compétence peut être travaillée avec les élèves afin de trouver des solutions aux enjeux environnementaux, sociaux et économiques auxquels notre société doit faire face (Lubart, 2003). Enfin, la pédagogie en l’extérieur est en mesure de changer le rapport au monde des élèves en travaillant de manière interdisciplinaire la complexité des enjeux de notre société. Dans ce sens, la thématique de l’aménagement des cours d’eau, dont leur renaturation est devenue une politique prioritaire de gestion des eaux dans le canton de Vaud offre un terrain favorable à l’acquisition de compétences en Éducation à la Durabilité. 

La recherche orientée par la conception (design-based research), qui vise à améliorer les pratiques éducatives par la collaboration entre chercheur·euse·s et praticien·ne·s dans des contextes réels(Sanchez & Monod-Ansaldi, 2015), est la méthodologie de recherche choisie pour répondre à la question suivante :  dans une perspective d’éducation à la durabilité et dans le contexte de la géographie scolaire, comment développer la compétence de la créativité chez les élèves du secondaire 1 grâce à un dispositif d’enseignement sur la thématique de l’aménagement des cours d’eau et basé sur la pédagogie en extérieur ?

Equipe de recherche: 

Anne-Sophie Gavin

Début du projet: 

août 2020

Fin du projet: 

juin 2025

 
Eduquer en vue d'un développement durable, de la maternelle à l'université (PEERS HEP – Université de Bordeaux/INSPE d'Aquitaine)

Descriptif
Le projet consiste à s’interroger sur la place de l'éducation en vue d'un développement durable (EDD), de l'école maternelle à l'université. Il s’agit notamment d'identifier les progressions d'apprentissage dans nos curriculums respectifs, ainsi que les liens entre des apprentissages disciplinaires (par exemple en sciences et en géographie) et des apprentissages transversaux. Une leçon, particulièrement cruciale, sera sélectionnée, puis préparée dans le détail, selon le modèle de "Lesson study" ( Lewis & Hurd, 2011). Lors de chaque année académique, des données sont récoltées dans les classes afin d'identifier des contenus et des dispositifs propices à l'EDD. 

Équipe de recherche

Alain Pache (HEP vaud); Vincent Robin (Université de Bordeaux, INSPE d'Aquitaine)

Début du projet

Août 2014

 
Alplab : les Alpes, territoire et laboratoire de l’interdisciplinarité

Descriptif
La démarche est celle de la recherche-développement. « Alplab » est à l’origine un projet interdisciplinaire d’envergure mené dans l’Établissement secondaire de Béthusy (Lausanne), qui vise à amener des élèves de 10e année HarmoS à s’interroger sur le présent et l’avenir d’un espace vital, les Alpes. Pour les élèves, le point central du projet est une traversée de quatre jours en (haute) montagne, lors de laquelle ils rencontrent des spécialistes de plusieurs champs scientifiques et activités liées à l’espace alpin. Les réflexions sont articulées autour d’une question clé : « De quelle montagne avons-nous besoin ? » et s’inscrivent dans une perspective d’éducation en vue du développement durable. L’autre volet du projet est de travailler sur la même problématique en formation initiale avec de futurs enseignants, avec une approche interdisciplinaire articulée autour des apports des didactiques de plusieurs disciplines (géographie, histoire, sciences de la nature, français). Des rencontres entre les élèves participant au projet de l’ES Béthusy et les futurs enseignants sont mises sur pied. Du matériel didactique et des ressources diverses sont élaborés dans le cadre des deux volets du projet.

Équipe de recherche
Ismaël Zosso (HEP Vaud et ES Béthusy), Nadia Lausselet (HEP Vaud)
Philippe Hertig (suivi scientifique)

Début du projet
Août 2013

 
L'EDD dans une perspective internationale: apports à la formation et aux pratiques

Descriptif

Dans le cadre d'un partenariat avec l'Université de Dehli, un module de formation international et interdisciplinaire conjoint explore les liens entre l'EDD "à l'occidentale", les enjeux éducatifs contemporains suisses et indiens et les réflexions de Gandhi et Tagore sur l'éducation. Au travers d'un processus collectif affilié aux Lesson Study, cette exploration se concrétise dans le cadre d'un moment d'enseignement-apprentissage. Un carnet de "voyage et d'apprentissage" accompagne le processus et une réflexion est menée sur les apports de la démarche à la formation des enseignant.e.s, tant au primaire qu'au secondaire. Une partie des leçons développées ainsi qu'une méthodologie sur l'usage du carnet d'arts visuels en EDD est diffusé par la Fondation Education21. 

Equipe de recherche

Université de Dehli: Prof. Anita Rampal, Prof. Radhika Menon, Parul Malik, Sushama Sharma

HEP Vaud: Sandrine Breithaupt, Nicole Goetschi Danesi, Nadia Lausselet

Début du projet

Septembre 2018

 
Didactique de la géographie et éducation en vue d'un développement durable dans un monde changeant: enjeux pour la formation des enseignant.e.s

Descriptif

L'éducation en vue d'un développement durable (EDD) est aujourd'hui intégrée de manière transversale dans les plans d'études. Pourtant, il s'avère que dans la réalité des classes romandes les pratiques sont encore hésitantes (Hertig & Audigier, 2010, Pache et al., 2018) et ne vont pas dans le sens d'une éducation transformative, pourtant au coeur de l'EDD. La géographie en tant que discipline scolaire est souvent associée à l'EDD, tant au niveau des textes officiels que des représentations d'une partie du monde enseignant. Pourtant, et malgré le fait que les élèves demandent pro-activement à traiter des enjeux en lien avec la durabilité, de nombreux enseignant.e.s tendent, au secondaire I, à rester dans une géographie descriptive, peu critique et exempte de réflexions prospectives et sociétales. 

Il semble donc que la formation des enseignant.e.s ait un rôle essentiel à jouer tant pour favoriser l'implémentation d'une EDD émancipatrice que pour promouvoir la pratique d'une géographie faisant réellement écho aux enjeux contemporains. C'est pour contribuer aux travaux en cours dans ces domaines que ce travail cherche à profiter des synergies possibles entre didactique de la géographie et EDD afin de dessiner les lignes d'un curriculum pour une formation des enseignant.e.s qui tiendrait compte des enjeux de durabilité d'une part, et des difficultés rencontrées par les enseignant.e.s pour les travailler en classe, d'autre part. Il s'agirait donc, "par un travail exploratoire et prospectif"réalisé avec des enseignant.e.s, d'identifier et de repousser "les limites de l'existant", afin de sortir "des routines, des traditions et des coutumes installées" (Lange, 217, p. 355) et défricher de nouveaux possibles. 

Equipe de recherche

Nadia Lausselet (HEP Vaud)

Recherches terminées

 
Quel rôle pour l'école dans la transition écologique ? Esquisse d'une sociologie politique, environnementale et prospective du curriculum prescrit

Descriptif

L’Anthropocène, époque géologique marquée par la perturbation des grands équilibres écologiques par les activités humaines, confronte l’espèce humaine à des changements profonds et rapides de son milieu, sans commune mesure avec tout ce qu’elle a connu auparavant. Cette modification des conditions biogéochimiques globales impose une transition des sociétés modernes vers un nouveau modèle d’organisation politique et de fonctionnement économique. Une transformation sociétale d’une telle importance requiert de sortir du paradigme de la Modernité, c’est-à-dire du rapport au monde construit en Occident au cours des siècles passés. L’institution scolaire, qui participe à cette construction d’un rapport au monde particulier, peut contribuer à une métamorphose de la société, à condition d’entreprendre une mutation conséquente. Ce travail de recherche propose un modèle possible de curriculum prescrit engageant l’école sur la voie d’une transition écologique fondée sur les principes de la durabilité forte. Construit dans le contexte culturel de la Suisse romande et plus particulièrement du canton de Vaud, ce modèle a été comparé avec le curriculum prescrit en vigueur, ainsi qu’avec le discours des principaux acteurs de la définition des politiques éducatives romandes et vaudoises. Une première étape a consisté à analyser un corpus de textes officiels issus d’institutions internationales, fédérales et cantonales. Puis une seconde étape a été consacrée à l’analyse de données récoltées lors d’entretiens avec des députés du Parlement vaudois et avec des représentants de la Conférence intercantonale de l’instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP). Ce travail de comparaison a abouti au constat que les déclarations d’intention en faveur de l’éducation en vue d’un développement durable contenues dans les textes officiels se diluent au fur et à mesure que l’on se rapproche de l’échelon cantonal. Ces déclarations n’ont en outre pas été suivies d’effets dans la définition des outils du pilotage du système scolaire vaudois. Pour remédier à cette situation, un certain nombre de propositions permettant à l’institution scolaire de tendre vers une contribution à la transition écologique sont néanmoins envisageables. Ces recommandations pragmatiques s’appuient sur les points de vue variés, mais potentiellement conciliables, exprimés sous la forme de souhaits pour le futur de l’école par les différents décideurs politiques interrogés.

Equipe de recherche

Daniel Curnier (HEP Vaud)

 
Climate Change Education and Science Outreach (CCESO)

Descriptif

Cette recherche a été menée depuis l’automne 2016 en Suisse alémanique et en Suisse romande, et depuis l’automne 2018 également au Tessin. Le projet Climate Change Education and Science Outreach (CCESO) s’inscrit dans le cadre de l’axe « formation et communication » du Programme Climat 2017-2020 lancé par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). La première partie du projet (CCESO I) visait à identifier l’état des pratiques de l’enseignement des questions relatives au changement climatique dans la scolarité obligatoire et dans l’enseignement gymnasial en Suisse. Le second volet (CCESO II) a tiré parti des résultats de la première phase du projet pour développer et tester des séquences didactiques destinées aux différents cycles de la scolarité obligatoire et à l’enseignement gymnasial. La recherche a été menée par une équipe interinstitutionnelle conduite par des professeurs-chercheurs des Hautes Ecoles pédagogiques de Berne, de Lucerne et du canton de Vaud, ainsi que par des membres de l’Oeschger Centre for Climate Change Research de l’Université de Berne ; l’équipe a été complétée depuis l’automne 2018 par deux collègues tessinois issus du DFA-SUPSI.

Aborder en classe les questions liées aux changements climatiques n’est pas un mince défi. Cette recherche débouche sur l'élaboration de moyens d'enseignement originaux et disponibles à terme en français, allemand et italien. Sa portée première réside dans les pistes didactiques proposées, qui devraient permettre aux élèves de tous âges de construire des savoirs émancipateurs, fondés scientifiquement et dépassant les « frontières disciplinaires », et aux enseignants de disposer de moyens d'enseignement fiables et facilement accessibles. Ces ressources sont disponibles en ligne, sur le site d'Education21, depuis janvier 2020. 

Equipe de recherche

Pour la HEP Vaud: Philippe Hertig

Des collègues de la HEP Berne, de la HEP Lucerne, de la SUPSI, de l'Université de Berne, de la fondation GLOBE et de l'OFEV

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page