HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

Cycle AIRDF : La question des normes dans l’enseignement et l’apprentissage des langues

Dernière mise à jour le 2 juin 2021

Ce cycle de conférences mensuelles en ligne est organisé par Jean-François de Pietro (IRDP), Vincent Capt (HEP Vaud), Ecaterina Bulea Bronckart (Université de Genève) et Véronique Marmy (HEP Fribourg) dans le cadre de l’Association Internationale pour la Recherche en Didactique du Français (AIRDF), avec le soutien de l’Académie suisse des sciences humaines et sociales. Le programme initialement prévu a été adapté en raison de la situation sanitaire.

- A l’adresse du public intéressé
- Pour s’inscrire

- Programme
- Rappel de la problématique

A l’adresse du public intéressé

Cinq conférences en ligne ont lieu à intervalles réguliers en 2021, et deux Journées se dérouleront au début de l’année 2022 en lieu et place de l’événement prévu fin 2020. Ainsi, une fois par mois, le vendredi entre 12h et 13h, vous pouvez assister et participer à 5 conférences en ligne qui traitent de la question des normes dans l’enseignement et l’apprentissage des langues. Lors de chacune de ces séances, une conférencière ou un conférencier aborde la problématique sous un angle particulier, linguistique, littéraire ou plurilingue avec en regard une préoccupation didactique qui reste bien entendu au cœur de l’ensemble du cycle.

Ces conférences fourniront en quelque sorte un cadre pour les deux Journées prévues début 2022, à des dates qui restent à définir, et dont les thématiques seront :

Journée 1 : Langage inclusif, à la recherche du point médian entre langues et société
Journée bilingue ; début 2022, HEP Fribourg ;

Journée 2 : Traces et productions écrites au primaire : régulation en classe, représentations enseignantes, dispositifs de formation, apprentissage des élèves
Début 2022, HEP BEJUNE ;

Inscription aux conférences

Si vous n’êtes pas membre de l’AIRDF-section suisse, merci de remplir le bulletin d’inscription jusqu’au 19 mai 2021 pour recevoir le lien vous donnant accès aux conférences.

Si vous êtes membre de l’AIRDF- section suisse, vous n’avez pas besoin de vous inscrire.

Programme

28 mai 2021, 12h-13h
La sociolinguistique de la langue et la variation
Conférence de Françoise Gadet (Université Paris-Nanterre)

25 juin 2021, 12h-13h
Littérature, polyphonie et normes interprétatives
Conférence de Raphaël Baroni (Université de Lausanne)

À partir de l’analyse d’un passage tiré d’un roman de Houellebecq, d’un extrait de la série Friends et l’analyse d'une discussion sur le Dom Juan de Molière, cette présentation visera à souligner la manière dont les valeurs éthiques et esthétiques des textes sont normées et conditionnées par la voix à laquelle on attribue les énoncés fictionnels. Il s’agira de réfléchir sous quelles conditions la richesse polyphonique des textes peut être maintenue dans l’enseignement, sans pour autant basculer dans le relativisme d’une interprétation purement intuitive.

24 septembre, 12h-13h
Style, norme, contre-norme et encore norme
Conférence de Gilles Philippe (Université de Lausanne)

L’imaginaire moderne définit assez spontanément le style comme une rupture avec ce qu’il est convenu d’appeler la norme. Le style est alors réduit à quelques traits lexicaux ou grammaticaux qui, par leur nature ou leur quantité, ne correspondent ni à l’usage commun ni à l’usage recommandé. Si cette idée s’est imposée vers 1850 et reste aujourd’hui vivace, elle a toujours cohabité avec l’idée contradictoire selon laquelle la littérature serait le lieu du « bien écrit » et qu’elle garantirait même la « norme ». On doit dès lors interroger cette tension entre style et norme dans tous les sens et voir notamment sur quelle base on définit l’un et l’autre terme. Et l’on pourra poursuivre la réflexion à partir d’un cas précis : l’avènement paradoxal du « mal écrire » comme norme rédactionnelle littéraire dans les années 1950.

5 novembre 2021, 12h-13h
Des arguments monolingues pour une éducation plurilingue ?
Conférence de Laurent Gajo (Université de Genève)

Aujourd’hui, le plurilinguisme apparait commune une valeur à cultiver dans le système éducatif. Pourtant, quand il s’agit de promouvoir une filière bilingue, par exemple, les arguments concernent souvent les langues – telle langue – plutôt que le plurilinguisme en tant que tel. De la même façon, le système peine à mettre en place des évaluations qui rendent visible la compétence plurilingue. Par ailleurs, dans le quotidien de la classe, les traces spécifiques du discours bi-plurilingue (accent, interférences, alternances codiques) restent peu didactisées voire proscrites. Dans cet exposé, nous problématiserons ce décalage entre la promotion du plurilinguisme dans/par l’éducation et la permanence d’attentes fondamentalement monolingues.

3 décembre 2021, 12h-13h
Question de genres : l’écriture dite inclusive à l’école
Conférence d’Anne Dister (Université Saint-Louis – Bruxelles), avec la collaboration de Marie-Louise Moreau (Université de Mons)

L’écriture dite inclusive fait aujourd’hui beaucoup parler d’elle. Force est de constater que cette nouvelle pratique se répand, avec plus ou moins de bonheur, dans certains cénacles – notamment les universités et plusieurs organes de presse –, et cela malgré les avis négatifs rendus par différentes instances officielles compétentes en matière de langue. Que devrait faire l’école face à ces nouvelles normes ? Pour répondre à cette question, sans parti pris idéologique, nous envisagerons la question des genres en français du point de vue du fonctionnement de la langue et des discours. Nous présenterons également les résultats obtenus par des élèves belges en fin de scolarité primaire lors d’un concours de dictée, en nous focalisant sur la question de l’accord de l’adjectif dans le groupe nominal.

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page