HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

Employeurs très satisfaits des diplômés de la HEP Vaud

Dernière mise à jour le 4 décembre 2019

Selon une enquête réalisée lors de l’année académique 2018-2019, 87,5% des directrices et directeurs d’établissement scolaire vaudois estiment que les diplômés de la HEP Vaud répondent aux besoins et défis actuels de l’école. La formation pratique proposée est globalement considérée comme pertinente et bien organisée.

Cette enquête a permis de recueillir l’avis des directions des établissements scolaires vaudois (primaires et secondaires, écoles professionnelles et gymnases) à propos des récents diplômés de la HEP Vaud. Elle a été réalisée via un questionnaire en ligne avec un taux de réponses élevé de 80%.

Des compétences professionnelles bien maîtrisées

Selon leurs employeurs, les diplômés de la HEP Vaud maîtrisent très bien les compétences attendues des nouveaux enseignants. Ils sont à l’aise avec les contenus enseignés (99,0%), tout en orientant leur enseignement vers les apprentissages des élèves (97,9%). Ils planifient leur enseignement de manière structurée (91,7%).

Ils savent organiser la classe pour créer des conditions d’apprentissage favorables pour tous les élèves (83,3%), utilisent à bon escient les moyens disponibles (86,7%), assurent des évaluations cohérentes des acquisitions (85,7%) et fournissent des feed-back pertinents (évaluation formative) (69,8%). Ils s’engagent véritablement dans la profession (92,7%), développent la collaboration avec les parents et avec leurs collègues (87,5%) et utilisent à bon escient la communication orale et écrite (90,6%).

Une formation pratique reconnue

La formation pratique est globalement considérée comme pertinente et bien organisée. La synergie entre les stages en établissement et la formation à la HEP Vaud est fructueuse (75,0%) et les échanges entre la HEP et les établissements suffisants, même si la collaboration entre les praticiennes et praticiens formateurs, sur le terrain, et les formatrices et formateurs de la HEP Vaud,doit être encore améliorée selon un tiers des directions.

Dans ce but, la HEP Vaud a engagé le plan d’action « Promouvoir et renforcer la formation par alternance » afin d’optimiser encore cette part très importante de la formation.

Des spécificités propres aux différents cycles

Dans l’enseignement primaire, les directions estiment que les profils particuliers pour le 1er cycle (années 1-4) ou le 2e cycle (années 5-8),dans le même programme de Bachelor,répondent aux exigences spécifiques de chacun de ces deux cycles (77,6%), sans besoin de séparer la formation en deux programmes distincts, comme cela se pratique en Suisse alémanique. Il en est de mêmedans le secondaire II, où les directions ne souhaitent pas séparer la formation des enseignants des écoles professionnellesde celle des gymnases (75,0%).

Concernant l’enseignement secondaire I (années 9-11), les directrices et directeurs estiment que le nombre de branches pour lesquelles les diplômés sont préparés n’est pas suffisant (74,2% d’insatisfaction). En ce sens, le plan stratégique de la HEP adopté par le Grand Conseil au printemps dernier assigne comme objectifs de préparer un parcours supplémentaire menant à l’enseignement de quatre disciplines et de renforcer les diplômes additionnels permettant d’ajouter une branche a posteriori. Ces projets sont en cours de préparation etimpliquentune collaboration avec tous les acteurs concernés.

Ce type d’enquête sera régulièrement reconduit afin d’assurer la meilleure adéquation possible entre les besoins de l’école et la qualité des diplômées et diplômésde la HEP Vaud.

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page