HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

Alessio Morandini: danses macabres d'après Holbein et Chrétien de Mechel

Dernière mise à jour le 12 novembre 2015

Du 2 au 27 novembre 2015 l'UER Art et technologie vous invite à une exposition de gravures pointe sèche d'Alessio Morandini et Jacques Glassey sur le thème de la Danse macabre.

Virée pour avoir refusé une IVG, Rival du GPS sur la mauvaise foie, Elle arrache sa fille à son père djihadiste, 3 titres puisés dans l’actualité et mis en scène par Alessio Morandini. En duo avec le graveur Jacques Glassey, Alessio Morandini a interprété les danses macabres de Hans Holbein le Jeune et de Chrétien de Mechel, ces mises en scène de personnages dialoguant avec la mort. A quatre mains, ils ont perpétué la tradition artistique de l’interprétation.

En découvrant les gravures sur bois de Holbein, Chrétien de Mechel, graveur et éditeur suisse (1737-­‐1817) a contribué à mettre en valeur l’oeuvre de celui‐ci dans son atelier de gravure. 250 ans plus tard, ces quarant­‐six gravures travaillées à la pointe sèche sur plexiglas sont de nouveau interprétées en regard avec notre actualité.

Les danses macabres

Alessio Morandini travaille depuis quelques mois de concert avec l’artiste et graveur de Nendaz Jacques Glassey. Le thème de l’exposition a été proposé par celui‐ci lors d’un passage à l’atelier de St‐Maurice. Il avait dans sa sacoche un livre contenant quarante-­‐six gravures de Hans Holbein sur le propos de la Danse Macabre. Le sujet de la Danse macabre était populaire et répandu au Moyen Âge, peint sur les murs des églises et dans les cimetières d’Europe du Nord. Du reste il en existe encore une de très connue au sous‐sol de l’église de Loèche. La Danse macabre met en scène la vie quotidienne, les gens ordinaires comme les notables ou le clergé avec une représentation de la mort. Par cette sarabande qui mêle morts et vivants, la Danse macabre souligne la vanité des distinctions sociales, dont se moque bien le destin.

L’atelier de création artistique de St‐Maurice

Alessio Morandini est né en 1975 à Sierre, vit à Saxon et depuis mai 2011 travaille à St‐Maurice. C’est en 2011 qu’il rejoint l’Atelier d’expression artistique où il travaille à plein temps dans un atelier avec sept autres artistes. Il réalise quotidiennement une interprétation de l’actualité, à partir du journal du jour ou des informations radiodiffusées. Les œuvres d’Alessio Morandini exposent la pléthore des informations qui nous assaille quotidiennement. De par sa sensibilité, il transpose tous ces faits dans des titres divertissants, truculents, cruels, voyous, comiques ou érotique. Son travail nous questionne sur le flux démesuré des images et des nouvelles, leur formulation et leur impact sur notre vision du monde.

Informations pratiques

Lieu : A l’entrée du couloir du 6ème, av. Cour 33
Durée : 2 novembre au 27 novembre 2015
Titre : Danses macabres d’après Holbein et Chrétien de Mechel
Auteur : Alessio Morandini
Technique : Gravure pointe sèche
Provenance: Atelier d’expression artistique de St‐Maurice

Atelier

Le mardi 10 novembre ou le lundi 16 novembre de 12h15 à 13h45, en salle C33-614, l'équipe de l'Art à l'œuvre vous invite à un atelier d’arts visuels, gravure en creux.

Inscription par mail auprès de nicole.goetschi-danesi(at)hepl.ch

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page