HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

Impétueux destins: concert exceptionnel à Montreux

Dernière mise à jour le 20 octobre 2014

Le vendredi 31 octobre 2014, six poèmes épiques, six histoires de compositeurs aux destins impétueux seront offerts au public par le Chœur HEP et l'Ensemble vocal Arpège lors d'un concert à l'Auditorium Stravinski.

Cliquez sur l'image pour télécharger l'affiche

Le Chœur HEP et l'Ensemble vocal Arpège, accompagnés du Sinfonietta de Lausanne, emporteront leur public dans le mouvement des Impétueux destins qu'ils ont mis au programme.

Imaginé par Julien Laloux, ce concert est un véritable voyage au pays des antagonismes, un subtil équilibre entre doutes et foi. De cet équilibre naît un «espace de création» au sein duquel se forgent ces Impétueux destins. Ce moment hors du temps offrira une sorte de re-création sur le vif aux auditeurs, happés dans un tourbillon d'œuvres aussi somptueuses que méconnues d'où s'élève le fameux chant du destin de Brahms, véritable phare du programme.

Créer pour être maître de son destin

Le ton du voyage est donné par Der Sturm de Joseph Haydn. Le mouvement est amorcé et les deux poèmes de Goethe, Meeresstille und glückliche Fahrt, mis en musique par Ludwig van Beethoven, n'y changeront rien: «Il faut créer pour être maître de son destin.» Cette voie médiane se dessine entre les deux extrêmes de l'œuvre suivante, le Schicksalslied d'Hölderlin admirablement mis en musique par Brahms. Le parcours se poursuit et l'on rencontre l'un des grands spécialistes de lieder, Hugo Wolf, qui orchestre son Feuerreiter et l'«emballe» d'un imposant orchestre pour une chevauchée téméraire à couper le souffle.

Repousser l'adversité

A peine remis de ses émotions fortes, le public plongera dans l'univers d'Olav Trygvason, un opéra inachevé d'Edvard Grieg. Comme dans l'œuvre précédente, il faut repousser l'adversité, personnifiée, cette fois-ci, par Olav qui tente d'imposer le christianisme aux dépens des divinités norvégiennes. L'extrait choisi met en scène le peuple en proie aux doutes qui, durant une cérémonie de trois jours, s'en remet à ses dieux par l'entremise de la voyante et du grand prêtre.

L'ultime espoir

Dans la dernière œuvre de ce programme, Schön Ellen de Max Bruch, le combat s'extériorise et prend la forme d'un château assiégé dont les habitants sont sur le point de se rendre à l'ennemi. L'ultime espoir viendra d'Ellen, la fille de Lord Edward, animée d'une foi infaillible qui redonnera courage aux troupes et les guidera sur le bon chemin. En balayant les doutes, elle terrasse l'adversité. Le programme du concert peut alors boucler sa boucle sur la nécessité de conduire, quoi qu'il arrive, son propre destin.

Informations pratiques

Date: Vendredi 31 octobre 2014 à 20h30
Lieu: Montreux, Auditorium Stravinski
Direction: Julien Laloux
Solistes: Sabina Fulgosi, Isabelle Henriquez, Marc-Olivier Oetterli
Prix: CHF 27.- / 37.- / 47.- [étudiants: réduction de CHF 5.- / moins de 18 ans: gratuit (avec réservation)]
Billetterie: lasaison.ch ou sur le site Liens harmoniques / tél.: 021 962 21 19

A voir

Découvrez l'interview de Julien Laloux sur le concert impétueux destins.

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page