HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

Saison 2007

Dernière mise à jour le 30 juillet 2014

Athalie

Chœur HEP, Ensemble vocal Arpège

Orchestre de Chambre de Lausanne
Salle Métropole, Lausanne
Mercredi 6 juin 2007

Direction: Julien Laloux

Un drame musical – Terreur, innocence, lumière, frayeur, courage …

Une gerbe de mots forts qui évoquent le climat de tensions d’Athalie, tragédie biblique de Jean Racine, mise en musique par Felix Mendelssohn-Bartholdy. L’histoire de cette matricide du IXe siècle avant J.-C. aveuglée par une soif de puissance est présente à plusieurs reprises au cours des siècles : Ancien Testament, Racine, Händel, puis le compositeur allemand Mendelssohn qui s’en empare, conserve le texte français et nous livre une œuvre poignante et vive.

En ce XXIe siècle, l’Ensemble vocal Arpège, le Chœur de la Haute école pédagogique et leur chef, proposent de faire revivre cette œuvre méconnue avec le concours de l’Orchestre de Chambre de Lausanne qui la découvre également.

Les thèmes phares sonnent avec une étonnante et indémodable actualité: adoration de faux Dieux, idolâtrie, foi et confiance inébranlables en une force supérieure… La subtile orchestration de Mendelssohn, son exploration de nombreuses formes d’utilisation d’un chœur et la présence d’un récitant créent un climat particulièrement contrasté et saisissant.

Chœurs, solos, duos, trios, mélodrames, récitations se succèdent sans cesse dans cet esprit fidèle à l’histoire de la chute d’Athalie: l’urgence. En ce jour de la Pentecôte, les prêtres de Dieu dépassent leur fonction sacrée et combattent pour renverser Athalie, adoratrice du Dieu Baal. Vainqueurs, ils sacrent le jeune Joas, son petit-fils. La race de David est ainsi sauvée. Pour soutenir cette puissante action, trois trombones, trois trompettes de scène et une harpe complètent l’effectif orchestral.

Musique et parole, intimement liées, alternent pour conduire l’auditeur dans un parcours en cinq actes qui le fera passer d’une béate confiance à une foi consciente et renforcée par l’épreuve de l’angoisse, de l’attente et du doute.

Programme

Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)
Jean Racine (1639-1699)
Athalie op.74, tragédie biblique (1845)
Ouverture, Acte 1, Acte 2, Acte 3, Marche guerrière des prêtres, Acte 4, Acte 5

Sopranos: Blandine Charles et Célia Cornu
Alto: Nina Amon
Récitant: Jacques Roman

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page