HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

Compétence textuelle

Dernière mise à jour le 25 octobre 2011

La compétence textuelle désigne cet aspect de la compétence communicative qui permet l’usage de la langue écrite, en réception, production, interaction et médiation.

La compétence textuelle possède 2 dimensions.

Contexte scolaire

D’une part, la compétence textuelle est un élément d’une compétence sous-jacente commune à toutes les langues de l’individu. Dans le contexte scolaire, Cummins (2000) propose de distinguer une compétence communicative interpersonnelle basique (BICS: «basic interpersonal communication skills») et une compétence cognitive et académique de la langue (CALP: «cognitive academic language proficiency»).

Le succès ou l’échec scolaire ne dépendent pas seulement de la capacité des élèves à lire et écrire les genres textuels scolaires. Ils dépendent aussi surtout de la capacité des élèves à apprendre à travers les processus de compréhension et de production. Cela aussi bien dans le cadre d’un cours de langue étrangère que d’un autre sujet scolaire.

Contexte plurilingue

D’autre part, et notamment dans un contexte plurilingue, il est évident que la compétence textuelle n’est pas une compétence homogène. En effet, les savoir et les savoir-faire liés à l’utilisation de la langue écrite appartiennent toujours à des contextes spécifiques. Ces contextes peuvent être de différents ordres comme, par exemple, les pratiques familiales de lecture en langue maternelle ou l’entrée à l’écrit en en langue de scolarisation, etc.

Le terme «compétence textuelle» est donc proche du concept de littératie (angl. Literacy/literacies). Cependant, il met l’accent sur le développement de la compétence de communication en langue étrangère et sur les pratiques de l’enseignement et des apprentissages qui impliquent l’utilisation de la langue écrite.

Compétence textuelle et didactique intégrative

La tension entre les aspects communs d’un côté et la pluralité culturelle et individuelle des compétences textuelles de l’autre constitue un enjeu fondamental pour les didactiques des langues. Dans une approche intégrative de l’enseignement des langues, le développement de la compétence textuelle des apprenants prend en compte plusieurs aspects (cf. Thonhauser 2008 et 2010).

Connaissance de différents types de textes

D’une part, la connaissance de différents types et genres de textes, de même que des pratiques socioculturelles/interculturelles de l’écrit est un facteur clé de l’enseignement/l’apprentissage des langues étrangères.

Savoir-faire

D’autre part, en termes de savoir-faire, les apprenants ont un triple but: développer leurs compétences en production et réception écrite en langue étrangère, utiliser l’écrit pour l’apprentissage d’une matière et/ou d’une langue étrangère. Par exemple, remplir un texte à trous, mais aussi utiliser l’écrit pour démontrer des connaissances, par exemple dans un test.

Savoir-être

Un dernier aspect à considérer ici est le rôle de la compétence textuelle comme élément du savoir-être des apprenants. Il est important de valoriser les compétences textuelles des élèves plurilingues en didactique des langues. Cela signifie articuler leurs socialisations langagières, leurs expériences et leurs attitudes envers l’écrit dans l’enseignement et l’apprentissage scolaire des langues, mais aussi dans celui des disciplines non-linguistiques.

Références

Cummins, J. (2000). Language, Power and Pedagogy: Bilingual Children in the Crossfire. Clevedon: Multilingual Matters.

Thonhauser, I. (2008). Textkompetenz im Fremdsprachenunterricht. Was können Lernende mit dem Lesen und Schreiben im Fremdsprachenunterricht anfangen? Fremdsprache Deutsch, 39, 17-22.

Thonhauser, I. (2010). Textarbeit. In H.-J. Krumm, C. Fandrych, B. Hufeisen & C. Riemer (Eds.), Deutsch als Fremd- und Zweitsprache. Ein internationales Handbuch. 1. Halbband (pp. 1032-1037). Berlin, New York.

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page