HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

Explorer la poésie en classe

Dernière mise à jour le 10 mars 2017

L'UER Didactique du français vous convie à une demi-journée sur l’enseignement de la poésie pour tous les degrés de la scolarité obligatoire et post-obligatoire. Serge Martin, professeur à Paris 3 et poète, prendra part à cet après-midi de conférences et d'ateliers qui se tiendra le 22 mars prochain. L'entrée est libre mais les inscriptions obligatoires.

Cliquez pour télécharger le flyer

Comment faire entrer la poésie à l’école? Comment contredire la réputation tout à la fois d’hermétisme et de futilité dont souffre cet art? Comment donner droit à la créativité, à l’exploration voire au dérèglement du langage, tout en renforçant l’acquisition des bases grammaticales et orthographiques de la langue chez les élèves?

Des solutions existent, concrètes et applicables. Afin de les explorer, la HEP Vaud et l’Université de Lausanne, à l’occasion de la deuxième édition du Printemps de la Poésie, organisent une demi-journée dédiée à son enseignement. A travers une série d’ateliers, des enseignants présenteront et feront expérimenter des dispositifs qu’ils ont mis en pratique dans leurs classes ou d’autres contextes. Ces propositions permettront d’envisager aussi bien l’écriture, la lecture, que la mise en voix ou le travail sur les sensations. Elles seront par ailleurs une invitation à penser l’enseignement de la poésie sur l’ensemble de la scolarité, afin d’envisager les continuités, aussi bien que les besoins spécifiques à chaque degré. 

La poésie en classe: vivre des relations de voix – Serge Martin

Il n’y a pas à dire: la poésie fait le test de la littérature voire de nos conceptions du langage, de la société, de la vie dès qu’elle rentre en classe! Mais déjà, dire la poésie c’est peut-être oublier les poèmes, chaque poème comme expérience continuée, partagée et partageable, au profit des logiques absolutistes, non relationnelles et hors-jeu – je veux dire hors conditions concrètes, vives. Car l’enjeu avec les poèmes, avec le premier petit poème venu – et il peut être long, ce petit poème, contrairement aux habitudes qui le formatent souvent beaucoup plus en fonction d’un dispositif qui l’a déjà calibré, mis hors circuit, hors voix ou dans la seule voix de son maître qui n’est pas forcément le maître de la classe – et bien évidemment avec n’importe quelle parole qui s’ensuit, l’enjeu c’est de tester ce qu’il en est de la voix dans la classe pour chacun.e. Voilà dit un peu longuement – mais cela ne va pas sans dire – ce qu’on essaiera de faire résonner avec quelques essais de voix partagées en vue de mieux considérer ce que nous font les poèmes quant à nos relations de voix dès qu’ils font classe… car oui! les poèmes servent à vivre, même et surtout en classe!

Informations pratiques

22 mars 2017 de 14h à 18h
HEP Vaud, C33 - 520
Entrée libre mais inscription obligatoire du 13 janvier au 8 mars
Ouvert à tous publics – les enseignants se verront remettre une attestation de participation

Contact

Mathieu Depeursinge
Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page