HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

L'art à l'œuvre conjugue le "Passé composé" de Peter Emch au présent

Dernière mise à jour le 16 avril 2015

Du 20 avril au 5 juin 2015, l'art à l'œuvre expose la dernière œuvre de l'année académique, "passé composé" de Peter Emch. Prenez le temps de vous plonger dans l'observation de ces images et laissez-vous initier à la gravure sur linoléum le mardi 5 mai!

 

Peter Emch vit et travaille à Zurich et à Brissago. Après une formation de graphiste à l’école des arts appliqués de Bienne entre 1960-65, il devient professeur de dessin en 1977. Il enseigne le dessin et la peinture dans les classes de textiles à l’Ecole d’Art de Zürich avant de fonder l’étude des arts visuels à l’Université des arts de Zurich (ZHdk) entre 1985 et 2008. En parallèle de son travail de professeur, il expose régulièrement entre la Suisse et l’Allemagne.

Trois images, trois carrés, trois couleurs, trois personnages et le même procédé utilisé: un fond dégradé passant du jaune au vert et un premier plan rouge foncé. Ce sont des gravures sur bois avec des contours francs, un jeu d’ombres et de lumière assez nettement définis et un thème reconnaissable: trois personnages dles pieds dans l’eau, le serpent sur le bâton, une barque avec personnages sur un bord de rivière en plongée. Elles illustrent l'instant circulaire de Tim Zulauf (1973), écrivain et metteur en scène indépendant vivant à Zürich.

Trois instants entre texte et images

Le texte et l’image se rejoignent dans l’évocation de trois instants décrits par le texte:

«Sur l’une, je suis les pieds dans l’eau d’un lac, avec mes parents. J’ai l’air d’implorer l’aide d’un regard allié qui pourrait arrêter la ligne zigzagante qui montait à l’assaut de mes genoux.»

«Sur l’autre, je regarde les vagues produites par un remous. J’essaie de résister à l’aspiration produite par l’absence de mon père-un homme encore bien trop petit pour pouvoir soutenir la mère debout, hésitante.»

«J’avais eu peur de devenir aveugle. Et ma mère avait dû m’emmener à la pharmacie, où un signe flou m’était apparu: un trait à travers une ligne ondulée. Un bâton autour duquel s’enroule un serpent. Le caducée d’Asclépios, comme je le découvris, le bâton du dieu de la médecine grecque. Il devint mon remède. Car qu’est-ce que ce bâton sinon un instrument pour maîtriser ce qui est fourbe, tordu?»

Le format carré rappelle les premières photos couleur qui tournent et se dégradent: «Une goutte rouge luit contre les couleurs prismatiques du couchant et tombe noire dans l’eau verte. Elle s’estompe avant qu’une image n’apparaisse.»

La xylogravure, une technique bien particulière

La gravure sur bois ou xylogravure est un procédé de gravure en taille d'épargne sur un support en bois. Il s'agit de la plus ancienne technique d'impression. La xylogravure désigne l'action de graver un dessin ou un texte sur une planche de «bois de fil» (coupe longitudinale) ou sur «bois debout» (coupe transversale), généralement à l'aide d'une gouge ou un burin. On l'appelle aussi xylographie, qui a le sens étymologique d'«écriture sur bois».

Informations pratiques

Du 20 avril au 5 juin 2015,
6ème étage du bâtiment C33

Mardi 5 mai entre 12h15 et 14h00 en salle 614:
atelier de gravure sur linoléum avec impression en couleurs,
sur inscription auprès de nicole.goetschi-danesi(at)hepl.ch.

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page