HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

L'art à l'œuvre crie "Au loup!"

Dernière mise à jour le 1 décembre 2015

Du 1er au 18 décembre, l'art à l'œuvre vous propose de découvrir une sérigraphie de Grégoire Solotareff. Inspirez-vous de son dictionnaire du Père Noël et participez à "L'Atelier de Noël", le 14 décembre entre 12h15 et 13h15.

Un loup s’enfuit. A-t-il peur de nous? C’est Loulou un enfant loup bien humain, il décampe à deux pattes entre le jaune et le rouge. Solotareff privilégie toujours les couleurs primaires, qu'il décline ensuite sur un même dessin. Il les utilise dans ses peintures de manière intuitive et symbolique, suivant ses propres critères. Le style de Solotareff, peinture et couleurs vives, touches et aplats, un trait noir cernant la figure, se reconnaît dans son dictionnaire du Père Noël. Il y décline les lutins et leur maître dans toutes les postures, toujours avec le jaune, le rouge, le bleu qu’il associe pour l’occasion au blanc pour la neige et les moustaches du Père Noël. Ce dictionnaire farfelu est un petit livre que le Père Noël utilise souvent pour rappeler à ses lutins que la plupart des mots qu'ils emploient n'existeraient pas si, comme ils le disent parfois entre eux lorsqu'ils sont en colère contre lui, il n'existait pas.

Solotareff et les animaux

Loups, lapins, crocodiles, éléphants, souris, chats…l’univers de Grégoire Solotareff est un véritable bestiaire au point que les animaux et leurs expressions sont devenus l’un des thèmes majeur de son œuvre. En travaillant sur ce sujet, il s’inscrit finalement dans une constante de la création artistique comme en témoignent les bestiaires sculptés du Moyen âge. Solotareff explique: «C’est parce que les animaux sont affaire à la fois de beauté et de laideur et c’est ce qui occupe ceux qui font des images. On n’aime pas seulement regarder les animaux, on aime aussi les dessiner. Quand on croit dessiner mal, on rit de voir l’animal qu’on a dessiné prendre des formes incontrôlées».

Des références et des influences

Les auteurs et dessinateurs qui ont influencé le travail de Grégoire Solotareff sont multiples et vont de Jean de Brunhoff à Jean de La Fontaine en passant par Alain Le Saux et Tomi Ungerer. Sa peinture s'inspire des travaux de Paul Gauguin, d’Henri Matisse, de Vincent van Gogh, de Pablo Picasso, de Pieter Brueghel, de James Ensor ou d’autres grands maîtres.

«Ce n'est pas un hasard si Nadja, ma mère, et moi, imaginons des livres pour les enfants ­ tandis que mon frère aîné Alexis écrit des romans policiers et que ma soeur cadette, Hélène, dessine des tissus en Malaisie. Je cherche des couleurs et des sensations perdues mais très proches: celles de l'enfance avant la mémoire et le récit. Quand j'étais petit, il y avait peu de différences entre les lieux d'apprentissage et ceux des loisirs, puisque c'était à la maison que tout s'apprenait. Aujourd'hui encore, je travaille chez moi et les vacances m'ennuient. Je ne sais pas voyager sans dessiner, mais je ne sais pas dessiner sans mes repères. Et d'ailleurs, certains disent que je ne sais pas dessiner du tout. C'est peut-être vrai. En ce moment, c'est la langue française qui m'intéresse, les mots.»

Informations pratiques

Du 1er au 18 décembre
Au 6ème étage du bâtiment C33

Atelier de Noël
Le lundi 14 décembre 2015
Réalisations d'une peinture d’un animal aux couleurs de Noël pour créer le bestiaire du Père Noël.
De 12h15 – 13h45
Salle d’arts visuels 614
Inscription par mail auprès de nicole.goetschi‐danesi(at)hepl.ch

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page