HEP VAUD
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

L'art à l'oeuvre: l'homme de Vitruve pour articuler apprentissage et créativité

Dernière mise à jour le 1 décembre 2014

Durant le mois de décembre, de nouvelles cartes de l'homme de Vitruve seront présentées sur les cimaises du 6ème. Pour agrémenter cette exposition, l'art à l'œuvre propose un atelier créatif, ouvert à tous, le mercredi 10 décembre 2014.

Des petites cartes sont présentées avec une image connue de tous: L’homme de Vitruve de Léonard de Vinci. Des cartes qui vont par paires, des cartes qui se répondent ou s’opposent. Des images détournées, augmentées, lacérées, copiées, doublées, utilisées, effacées, ou simplifiées. Ce sont deux supports différents, l’un avec l’homme de Vitruve, l’autre vide, qui ont été proposés à une cinquantaine d’artistes de la région en leur demandant d'y illustrer «comment s’articule pour vous l’apprentissage et la créativité?»

Quelques règles de jeu

Les cartes se manipulent et se jouent de nous: nous vous proposons quelques règles de jeu.

Mémory (avec 2 jeux)

Toutes les cartes sont déposées face vers le bas. Chaque joueur tournera deux cartes de manière à ce que les figures soient visibles pour tous. Si les deux cartes retournées ont la même figure, elles appartiennent à ce joueur, qui peut encore retourner deux cartes et ainsi de suite. Si les deux cartes ne sont pas identiques, elles doivent rester à leur place et être retournées. Le jeu passe au prochain joueur. Gagne celui qui, à la fin du jeu, a le plus de paires de cartes. Il est donc important de suivre le jeu des autres participants afin de mémoriser les positions.

Jeu de familles

Après avoir posé toutes les cartes, les joueurs commencent par former 7 familles de cartes (49 cartes). Les cartes en trop sont mises de côté. Il est possible d’enlever certaines cartes pour simplifier le jeu.

Exemples de familles: couleur, écriture, géométrie, femme, mouvement, abstraction, …

On joue suivant la règle classique commune à tous les jeux de 7 familles, le gagnant étant celui des joueurs qui aura posé devant lui le plus de familles complètes. Les 49 cartes sont distribuées entre les joueurs. Chacun d'eux, à son tour, cherche à obtenir de ses adversaires les cartes qui lui manquent pour compléter une ou plusieurs familles. La demande se fait carte par carte, autant de fois que la carte demandée est bien dans la main du joueur sollicité. Quand ce dernier n'a pas cette carte, c'est à son tour de choisir l'adversaire à qui il compte prendre des cartes, et ainsi de suite... Bien entendu, celui qui a remis des cartes peut les récupérer quand c'est à son tour de faire la demande.

Jeu de dessin

Illustrer les deux cartes vierges et réaliser ainsi une image qui complètera ce jeu.

Jeu de paires

Il s’agit de former des paires qui invitent à une réflexion. Des liens se créent entre les images d’auteurs différents: ressemblances (couleurs, structures, techniques, approches, poésie, etc), belles choses, questions, ouvertures, et toutes sortes de réflexions pour stimuler notre créativité dans la liberté d’interprétation.

Toutes les cartes sont visibles sur la table. Jouer dans le sens des aiguilles de la montre. Pour commencer, le plus âgé devient meneur de jeu. Le joueur à sa gauche sélectionne deux cartes en expliquant  son choix. Si le meneur de jeu accepte l’argumentation, le joueur conserve sa paire et devient meneur. Le joueur à sa gauche sélectionne à son tour une paire et ainsi de suite, jusqu’à épuisement de la collection de cartes.

Comment articuler créativité et apprentissage?

Ce jeu de cartes est un acte artistique. Il a été imaginé pour participer à une réflexion dans le cadre d’un colloque sur la créativité et les apprentissages. Chaque artiste a répondu librement à la question de savoir comment, pour lui, s’articulaient créativité et apprentissage. Les participants se sont exprimés sur un support vierge comme seule stimulation et sur un support avec une proposition culturelle comme point de départ: L’homme de Vitruve de Léonard de Vinci.

Partant du postulat que tout individu a besoin de manifester son existence en marquant le monde de son empreinte, l’enseignement des arts visuels a pour fonction de permettre à l’individu de se réaliser en tant qu’être original appartenant à un environnement social et culturel. Si une œuvre d’art suggère de nouvelles manières d’imaginer et de créer au sein d’une culture commune à un groupe d’individus, la page blanche permet de se tourner vers la source intérieure de son être en se libérant pour un instant du corset social.

Un double regard artistique a été ainsi proposé, sur le thème «créativité et apprentissage: un tandem à ré-inventer».

Informations pratiques

Lieu: A l’entrée du couloir du 6ème
Date: Durant le mois de décembre

Impression d’un jeu de 100 cartes suite à une impulsion proposée à 48 artistes de la région. Le jeu entier est à disposition auprès de l’UER Art et Technologie et peut s’acquérir pour la somme de 20.– .

Atelier créatif

A partir d’une impulsion, le dessin de l’homme de Vitruve de Léonard de Vinci, nous développerons une  proposition créative dessinée, peinte, découpée ou transformée, selon l’inspiration de chacun. Cet atelier est ouvert à toutes et tous, étudiants, formateurs, personnel administratif, enseignants.

Rendez-vous le mercredi 10 décembre 2014, de 12h30 à 14h00, à la salle d'arts visuels 614, bâtiment C-33.

Inscription à l’accueil jusqu’au mardi 9 décembre 2014 ou par mail auprès de nicole.goetschi-danesi(at)hepl.ch

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page